Videos. J’ai Rochelle : 5 raisons de revoir les debats televises presidentiels… sur scene
Videos. J'ai Rochelle : 5 raisons de revoir les debats televises presidentiels… sur scene

« Notre Grand Debat », condense des debats televises du second tour en Presidentielle

D ans le cadre d’un « Avis de Temps Fete » consacre a la television francaise, J'ai Coursive, scene nationale d'une Rochelle, programme « Le Grand Debat », collages de fragments des celebres duels ayant oppose les candidats a la presidentielle depuis la realisation des debat televise

A trois mois d’une nouvelle election en France, voila 5 raisons de replonger dans cette grand-messe autant cathodique que politique.

1 On revoit, en une heure, pres.

1 On revoit, en une heure, pres de 13 heures de debats

Pour leur nouvelle collaboration, la metteure en scene Emilie Rousset et la realisatrice Louise Hemon, qui travaillent de longtemps i  propos des grands evenements rituels de notre societe, se paraissent interessees a toutes les debats televises du second tour des elections Presidentielles.

Pour cela, elles ont plonge dans pres de treize heures d’archives entre 1974 a 2017, soit sept duels (de Francois Mitterrand/Valery Giscard d’Estaing, a Nicolas Sarkozy/Segolene Royal jusqu’a Emmanuel Macron/Marine Le Pen). Elles ont decoupe, recolle des morceaux, sans toucher aux dialogues et sans vraiment suivre votre ordre chronologique, preferant creer des rapprochements. Un bon resume en une heure.

2 J'ai mise en scene, a Notre croisee des chemins

L’une vient du theatre, l’autre du cinema documentaire. C’est donc a un double processus creatif qu’assiste le spectateur : des 2 comediens (Emmanuelle Lafon et Laurent Poitrenaux), assis autour d’une table, seront filmes en direct. Les images, choisies en regie en simultane, seront projetees au-dessus des acteurs occupe i  jouer. L'auditoire voit ainsi se fabriquer le montage du debat televise avec ses codes, sa mise en scene et le evolution au fil des epoques. Un dispositif original, ni totalement tele ni totalement theatre, mais les deux a fois !

3 Il y a des repliques historiques

Valery Giscard d’Estaing face a Francois Mitterrand en 1974 : « Vous n’avez pas le monopole du c?ur ». Ou Chirac a Mitterrand en 1988 : « Permettez-moi de vous dire que ce apri?m, je ne suis nullement le Premier ministre, ainsi, vous n’etes pas le president de la Republique » ; et Notre reponse ironique de Mitterrand : « Mais vous avez pleinement raison, monsieur le Premier ministre ». Qui n’a pas entendu ces fameuses repliques entrees dans l’histoire de la television et ayant parfois fera basculer l’election ?

Si la piece n’est pas un condense de phrases assassines ou d'excellents mots, elle rappelle la qualite de certains debats et des dialogues de haute volee. Inutile d’etre un feru de politique pour se replonger au sein d' ces joutes oratoires qui racontent toute une epoque. Et l’on s’amuse a reconnaitre les auteurs des phrases chocs !

4 Un debat politique, c’est tel du theatre

S’etant degote mauvais en 1974 face a le adversaire Valery Giscard d’Estaing et ne voulant nullement redebattre en 1981, Francois Mitterrand fera appel a ses conseillers Robert Badinter et Serge Moati pour etablir un cahier des charges inacceptable Afin de l’equipe de Giscard. Au total, 22 points redhibitoires qui imposent une certaine temperature dans la piece, la taille une table mais aussi l’interdiction des plans de coupe.

Contre toute attente, ces regles sont acceptees et le debat a donc bien lieu. Une anecdote parmi tant d’autres qui montre beaucoup, si l’on en doutait bien, que ces grands duels fonctionnent tel une piece de theatre dont on connait les personnages, le decor, le denouement.

en ligne rencontres nudistes

5 Dans trois mois, Il existe une election presidentielle

Alors, rituel en democratie ou une tele spectacle ? Ni l’un ni l’autre. Mes 2 auteurs n’ont gui?re cherche a satisfaire a la question. A la veille d’une nouvelle election presidentielle (les 10 et 24 avril) et si»rement d’un nouveau face-a-face qui opposera deux candidat(e)s au second tour, « Notre Grand Debat » d’Emilie Rousset et Louise Hemon propose une plongee au sein d' une grand-messe autant cathodique que politique. Un debat qui ne serait gui?re aussi decisif pour les telespectateurs electeurs au choix de leur candidat. Des telespectateurs/electeurs pas dupes donc du spectacle qui se joue sous leurs yeux.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir